"La force des Mediaterre, c'est le lien direct pour sensibiliser des familles démunies aux éco-gestes"

Publié le par Les Médiaterre

PDanel.jpg Pauline Danel, Responsable développement durable - Veolia Eau d’Ile de France

 En quoi le projet Les Médiaterre correspond-il aux enjeux de Veolia ?

L’action des Médiaterre, qui cible les familles les plus précaires et les accompagne dans la modification de leurs comportements répond parfaitement aux enjeux de Veolia. Concernant l’eau, certaines familles démunies sont doublement défavorisées : non seulement elles ont des difficultés à payer leurs factures, mais leur consommation d’eau peut être anormalement élevée du fait de la vétusté de leurs équipements ; les fuites sont susceptibles de doubler leur facture. A titre indicatif, des toilettes qui fuient, ça coûte environ 900€ par an ; un robinet qui goutte, c’est 200€ par an ! Une petite fuite rime souvent avec grosse facture... C’est pourquoi les actions de prévention et de sensibilisation aux éco-gestes sont essentielles pour Veolia Eau.

Dans le cadre de son contrat de délégation du service public de l’eau du SEDIF, Veolia Eau d’Ile-de-France met en œuvre le programme EAU SOLIDAIRE qui déploie des solutions innovantes d’aide en faveur des usagers en difficulté. Un des enjeux de ce programme est justement la sensibilisation des usagers en difficulté aux éco-gestes.

Quelle forme prend le partenariat entre Veolia Eau d’Ile de France et Unis-Cité  ?

Pour l’année 2011-2012, notre partenariat implique un soutien financier des Médiaterre sur huit villes alimentées en eau par le SEDIF (Drancy, Aulnay, Villiers-le-Bel, Aubervilliers, Argenteuil, Orly, Bondy et Saint-Gratien). Nous nous impliquons aussi  dans la formation des volontaires ; notre objectif étant de donner aux volontaires des informations sur le prix de l’eau pour qu’ils puissent eux-mêmes aider les familles à mieux gérer leur consommation. Nous leur expliquons par exemple qu’une douche coûte 30 cts alors qu’un bain coûte 60 cts ; que boire de l’eau du robinet coûte 100 fois moins cher que l’eau en bouteille... Nous leur apprenons aussi de petites astuces qu’ils pourront ensuite montrer aux familles, comme par exemple mettre un mousseur sur les robinets pour réduire les consommations.

Quel est selon vous la plus-value des jeunes sur le terrain ?

En terme de prévention et de sensibilisation, les jeunes Médiaterre ont un contact direct avec les bénéficiaires et leur action de terrain répond à un besoin crucial d’information et d’accompagnement des familles en difficulté. 

Publié dans Le regard de

Commenter cet article